Plus de 65 000 livres neufs remis lors de la 19e édition de La lecture en cadeau

C’est à l’école primaire Léon-Guilbault de la Commission scolaire de Laval que la Fondation pour l’alphabétisation a annoncé les résultats de la 19e édition de son programme La lecture en cadeau : au cours du printemps, 66  542 livres neufs ont été distribués à des enfants de 0 à 12 ans vivant en milieu défavorisé aux quatre coins du Québec. Il s’agit là d’une augmentation de 33 % par rapport à la dernière édition.

On parle de nous → 

De gauche à droite, de l’arrière vers l’avant : André d’Orsonnens, membre du CA de la Fondation pour l’alphabétisation, Louise Guillemette-Labory, membre du CA de la Fondation pour l’alphabétisation, Salomé Corbo, porte-parole du programme La lecture en cadeau, André Huberdeau, président du CA de la Fondation pour l’alphabétisation, Caroline Varin, directrice générale de la Fondation pour l’alphabétisation, Pierre Clément, membre du conseil d’établissement de l’école l’Harmonie, Jocelyne Frédéric-Gauthier, conseillère municipale d’Auteuil, Louise Lortie, présidente de la Commission scolaire de Laval et vice-présidente de la Fédération des Commissions scolaires du Québec, Nassima Araar, directrice de l’école primaire Léon-Guilbault, Isabella Tassoni, conseillère municipale de Laval-des-Rapides

 

Le programme La Lecture en cadeau vise à prévenir les difficultés de lecture susceptibles de mener au décrochage scolaire puis à l’analphabétisme. Malgré cette hausse record de dons de livres au programme, la problématique de l’analphabétisme au Québec demeure criante : 53 % des Québécois âgés de 16 à 65 ans ont de la difficulté à lire en vue d’apprendre, de comprendre, d’agir ou d’intervenir en toute autonomie.

« Bien que nous soyons absolument satisfaits des résultats que nous annonçons aujourd’hui, les statistiques nous rappellent qu’il reste beaucoup à faire. En effet, pour couvrir les besoins de tous les enfants issus de milieux défavorisés au Québec, nous estimons que nous devrions remettre plus de 200 000 livres. » 

a déclaré André Huberdeau, président du conseil d’administration de la Fondation. Néanmoins, mentionnons que, grâce à un travail de sensibilisation et de mobilisation fait par la Fondation, cette dernière a enregistré une augmentation de 25 % quant aux inscriptions d’établissements admissibles souhaitant recevoir des livres.L’importance du programme a d’ailleurs été soulignée par Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale :

« Chaque année, depuis maintenant 19 ans, le programme La lecture en cadeau remplit une mission fort importante : permettre aux enfants de milieux défavorisés de découvrir le monde merveilleux de la lecture et les mille et un horizons qu’il permet d’explorer. Cette initiative de la Fondation pour l’alphabétisation permet non seulement de transmettre le goût de lire, mais aussi d’encourager l’apprentissage de la lecture et de favoriser la réussite éducative. Cette initiative de la Fondation pour l’alphabétisation est sans contredit un facteur important de développement et de réussite chez les jeunes et je la remercie pour son implication. »

Les établissements bénéficiaires de ce programme sont déterminés en fonction des indices de défavorisation du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et de ceux établis par le dernier recensement de Statistiques Canada. Ces établissements sont, entre autres, des écoles et des milieux de garde partout au Québec. La présidente de la Commission scolaire de Laval qui est également vice-présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec, Louise Lortie, a d’ailleurs tenu à remercier la Fondation :

« Cette initiative contribue à améliorer la littératie chez nos élèves, ce qui s’inscrit parfaitement dans la mission de notre organisation. Donner la lecture en cadeau, c’est ouvrir un monde de possibilités et de connaissances, c’est encourager la réussite et le succès. Il en résultera assurément des bienfaits dans l’ensemble de nos milieux et aux quatre coins de la province.  »

Louise Lortie, présidente de la Commission scolaire de Laval et vice-présidente de la Fédération des Commissions scolaires du Québec

« Merci ! »

Si autant d’enfants ont pu recevoir tous ces livres ce printemps, c’est grâce à de nombreux contributeurs, que la porte-parole du programme, Salomé Corbo, tenait à saluer :

« À chaque remise à laquelle j’assiste, je vis des émotions fortes et je ne peux m’empêcher de penser aux donateurs. Au cours des cinq dernières années, contrairement à eux, j’ai été un témoin privilégié du bien immédiat que procurent leurs dons, c’est-à-dire le moment même où les enfants reçoivent leur livre tout neuf. Quand je fais des conférences, je trouve important de témoigner de ce moment, qui sera pour certains particulièrement marquant, car, aussi effarant que ça puisse l’être, c’est le premier livre neuf qu’ils reçoivent de leur vie. Comme porte-parole, mais aussi comme mère et comme citoyenne, je dis « Merci ! » aux donateurs, qui marquent les enfants de façon significative. »

 

Merci aux indispensables partenaires du programme de La lecture en cadeau !

La Fondation remercie ses partenaires financiers et les commanditaires de La lecture en cadeau qui permettent au programme de se développer : le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Hydro-Québec, Caisse de dépôt et placement du Québec, Nationex, Transport Lacombe, Borden Ladner Gervais, Le Salon du livre de Montréal, TD et son nouveau partenaire média, Télé-Québec.

La Fondation remercie également la Commission scolaire de Laval pour l’accueil  offert lors de cette remise. Une autre remise officielle a été réalisée le 22 mai à Québec.



Inscrivez-vous à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.