Bourses Je ne lâche pas, je gagne!

Édition 2019 : Nos lauréats

La Fondation pour l’alphabétisation et son fidèle partenaire, la Fondation Desjardins, célébrait le 5 septembre la persévérance et la détermination de sept adultes ayant mené avec succès une démarche d’alphabétisation ou de formation de base en remettant sept bourses de 1 500 $ lors de la 9e édition de la soirée des bourses « Je ne lâche pas, je gagne! ». L’événement avait lieu à la BAnQ du Vieux-Montréal.

Parmi les 201 candidatures reçues cette année, sept ont été retenues. Sept hommes et femmes au parcours unique ayant tous un point en commun : l’ambition de réussir!

La Fondation pour l’alphabétisation est heureuse d’avoir souligné, lors de cette édition, le parcours exceptionnel de ces lauréats :

 

  • Alex Nzambimana, Centre multiservice des Samares – Commission scolaire des Samares

Alex est originaire du Burundi. Avant d’arriver au Québec en 2015, il n’avait jamais mis les pieds dans une école, ne parlait pas français et ne savait ni lire ni écrire. C’est grâce au Centre multiservice des Samares qu’Alex a pu rentrer à l’école pour la première fois et s’approprier la langue des Québécois. Comme quoi, dans la vie, il n’y a rien d’impossible lorsque nous en avons la volonté!

 

  • Belinda Chilton, École forestière de La Tuque – Commission scolaire de l’Énergie

Originaire de Wemotaci, une réserve Atikamekw près de La Tuque, Belinda est un autre bel exemple de la persévérance qui caractérise nos lauréats de cette année. Depuis 2005, son cheminement académique a été ponctué de plusieurs interruptions dues en grande partie à la maladie. C’est en 2016 qu’elle retourne à l’école pour de bon, à l’École forestière de La Tuque. Et cette année, elle entre officiellement au cégep!

 

  • Dominik Lagacé, Centre de formation des Maskoutains – Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

Malgré son amour de l’école et l’importance qu’il accorde à l’éducation, Dominik a connu beaucoup de retard dans son parcours scolaire à cause de plusieurs opérations et hospitalisations dues à ses différents problèmes de santé. Ça ne l’a pas empêché de poursuivre ses études au Centre de formation des Maskoutains – Éducation des adultes afin d’entrer au cégep. Voilà un autre bel exemple de ténacité!

 

  • Isabelle Daigneault, Centre d’éducation des adultes Champlain – Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Atteinte de fibrose kystique, de diabète et d’un TDAH, le parcours scolaire d’Isabelle a été tout sauf simple. Ses nombreuses hospitalisations ont grandement ralenti son cheminement académique. Malgré tout, elle continue de se battre pour ses rêves en poursuivant ses études en secrétariat au Centre d’éducation des adultes Champlain. Elle est un véritable modèle de résilience et de courage.

 

  • Minnie Angel Mattawashish, Sabtuan Adult Education Services – Cree School Board

Minnie Angel Mattawashish est originaire de Mistissini, un village Cree du Nord-du-Québec. Après avoir lâché l’école à 16 ans, elle aspire maintenant à devenir charpentière ou opératrice de machinerie lourde, comme son père, afin d’offrir le meilleur pour sa fille! C’est à la Subtuan Adult Education Services de la Commission scolaire crie que Minnie Angel a poursuivi ses études afin de s’approcher un peu plus de ses rêves.

 

  • Sarah Halmos-Westram, L’Ancre des jeunes

Originaire de Montréal, l’école a longtemps donné du fil à retordre à Sarah! C’est son passage à l’organisme L’Ancre des Jeunes qui lui a permis, après plusieurs tentatives, d’obtenir son diplôme d’études secondaires et c’est avec beaucoup de fierté qu’elle fait son entrée au cégep, cet automne.

 

  • Steve Lavoie, Centre de formation de Rimouski-Neigette – Commission scolaire des Phares

Après un événement tragique qui lui a presque coûté la vie, Steve retourne aux études après plus de 25 ans. Alors que l’école a toujours été un mauvais souvenir pour lui, il avoue aujourd’hui pouvoir s’en créer de nouveaux, beaucoup plus beaux. Son retour à l’école lui a aussi permis d’entamer un projet auquel il pensait depuis longtemps, mais pour lequel il n’avait pas la capacité de faire évoluer… jusqu’à aujourd’hui!



Inscrivez-vous à notre infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.