Les Adultes

Analphabétisme et alphabétisation

Obstacles à la formation  


Malgré les nombreux avantages liés à l’entreprise d’une démarche d’alphabétisation ou de formation de base, les personnes analphabètes font face à des obstacles qui les empêchent souvent d’aller de l’avant. 

Pour ceux qui décident de prendre les moyens nécessaires pour changer leur condition, parfois au bout de plusieurs mois de réflexion, voire des années, rien n’est encore gagné. Ils doivent faire face à d’autres difficultés qui entraînent bien souvent l’abandon de leur projet de retour en formation.

  • Problèmes relatifs au programme et à ses politiques, comme une personne-ressource qui ne rappelle pas, une longue liste d’attente ou des horaires qui ne conviennent pas
  • Contraintes et impératifs familiaux
  • Dispositions personnelles des individus, selon les expériences d’apprentissage passées (échec scolaire, etc.)
  • Vision pessimiste et faible estime de soi
  • Manque de confiance en sa capacité à apprendre
  • Manque d’argent (situation précaire, de survie)
  • Conflit d’horaire avec un emploi rémunéré
  • Éloignement géographique par rapport au lieu de formation
  • Préoccupations liées au programme lui-même : durée, degré de difficulté, inquiétudes sur la capacité à travailler à son propre rythme et la pertinence du contenu
  • Difficulté à faire face aux changements
  • Honte de voir leur problème dévoilé aux autres

Constats tirés d’une recherche effectuée auprès des usagers ayant fait appel au Service de référence de la Fondation pour l’alphabétisation :

    • Une proportion élevée d’entre eux (87 %) se dit satisfaite du service reçu aux lignes Info-Alpha et Info Apprendre.
    • 80 % font des démarches auprès d’un centre de formation après avoir téléphoné au Service de référence de la Fondation.
    • 50 % de ceux qui font des démarches auprès d’un centre de formation s’inscrivent à un cours.
    • Ceux qui ne s’inscrivent pas à un cours décrivent divers obstacles personnels ou liés aux institutions :
      • ne pas avoir obtenu l’information dont ils avaient besoin;
      • ne pas avoir été rappelés;
      • le cours n’était plus offert, n’existait plus ou n’était pas offert en raison d’un manque d’inscriptions.

Source
Selma Vorobief, Parcours des apprenants potentiels à la suite d’un appel aux lignes de référence Info-Alpha et Info Apprendre, Fondation pour l’alphabétisation, Montréal, avril 2009, 81 pages.